Emmanuel du Chazaud a obtenu son diplôme d’architecture en juin 1986 à l’école de Paris-Conflans (UP4), mention «avec les félicitations du jury».  Ce travail de réflexion architecturale  était mené en vue d’apporter des propositions alternatives au phénomène des constructions anarchiques et industrielles des papillonneurs en zone rurale qui aboutit à un véritable « mitage » du paysage Français. Afin de fonder la pensée architecturale sur une analyse approfondie, il a fait l’objet d’une thèse intitulée « Esprit et forme d’un lieu : Montagrier en Périgord Blanc» sous la direction exigeante et si précise de Jean-Robert Pitte, professeur à la Sorbonne. 

Il a achevé sa formation par les deux années de spécialisation du Centre d’Etudes Supérieures d’Histoire et de Conservation des Monuments Anciens (plus connu sous le nom d’Ecole de Chaillot) de septembre 1987 à juin 1989.

 

Il a été nommé par le préfet de région, en 1999, membre de la CRPS (commission régionale du patrimoine et des sites) d’Aquitaine ou il siège depuis cette date au titre des « personnalités scientifiquement compétentes dans le domaine du patrimoine »

Il est par ailleurs membre depuis 1984 de la « Société historique et archéologique du Périgord » et depuis 1997 de l’association « La Demeure Historique »

 

Publications :

  • Chartreuses en  Périgord, Emmanuel du Chazaud (avec Jean-Marie Bélingard  Dominique Audrerie et Guy du Chazaud) préfacé par André Chastel membre de l’Institut,  PLB éditeur,‎ collection Centaurée, juin1987, 263 p. (ISBN 2-86952-005-0)

  • Le Périgord des chartreuses, Emmanuel du Chazaud (avec Jean-Marie Bélingard et Dominique Audrerie) préfacé par André Chastel membre de l’Institut, Périgueux, Pilote 24 édition,‎ mai 2000, 341 p. (ISBN 2-912347-11-4)

  • Châteaux classiques en Mareuillais . Emmanuel du Chazaud. PLB éditeur, collection Centaurée, 4éme trimestre 1988 (ISBN 2-86952-014-X)

  • Le charme des chartreuses Dominique Audrerie et Emmanuel du Chazaud, article dans la revue Vielles Maisons Françaises n°142 avril 1992.

  • La maison des  «Dames de la Foi » réflexion sur les problématiques de réutilisation d’un édifice historique hors du commun (en l’occurrence une maison d’apparat d’une commanderie de Templiers devenue hôtel particulier à la Renaissance puis couvent au 18ème siècle), dans Le Festin n°43 avril 2003 (revue des Patrimoines, des Paysages et de la création en Aquitaine)

CGart architectes

13 passage Landrieu 75007 PARIS - 01 45 51 79 70 - paris@cgart.fr

3, place des trois Marie 24320 LA TOUR BLANCHE - 05 53 90 38 90 - dordogne@cgart.fr

4, rue de la république 69001 LYON - 07 82 01 65 60 - lyon@cgart.fr

 2020 © CGart  - All rights reservered 

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon